De nouvelles règles pour l'industrie porcine renforcent le secteur canadien de l'élevage

Un système national obligatoire de traçabilité des porcs améliorera la capacité de retracer les animaux de l'exploitation agricole à l'abattoir.

Le 26 février 2014, Ottawa : À la suite de vastes consultations auprès de l'industrie, le gouvernement vise à renforcer davantage le secteur canadien de l'élevage en améliorant sa capacité de retracer les animaux de l'exploitation agricole à l'abattoir grâce à un système national obligatoire de traçabilité des porcs. Les modifications apportées au Règlement sur la santé des animaux ont été publiées dans la Partie II de la Gazette du Canada.

Le règlement modifié entrera en vigueur le 1er juillet 2014 pour les porcs domestiques qui sont élevés à des fins de production d'aliments, y compris ceux qui meurent à l'exploitation et ne peuvent entrer dans la chaîne alimentaire. À compter du 1er juillet 2015, le règlement s'appliquera également aux sangliers d'élevage.

Le gouvernement a modifié le Règlement sur la santé des animaux afin d'obliger les éleveurs de porcs et d'autres membres de l'industrie porcine ayant la garde des porcs à tenir des dossiers et à signaler tous les déplacements des porcs, de leur naissance ou importation à leur abattage ou exportation. Le règlement explique également la façon dont les porcs et sangliers d'élevage doivent être identifiés.

Les modifications sont fondées sur une série de consultations tenues auprès d'un large éventail d'intervenants, dont les associations de l'industrie porcine, les provinces et les territoires et d'autres ministères fédéraux.

En bref

  • Au Canada, des systèmes d'identification obligatoire sont déjà en place dans les secteurs des bovins, des bisons et des moutons.
  • Le règlement modifié uniformise le secteur porcin à l'échelle nationale en s'appuyant sur les systèmes déjà en place dans certaines provinces, comme le système de traçabilité des porcs de l'Alberta lancé en 2011.

Citation

« Un système national de traçabilité des porcs aidera à protéger la salubrité de l'approvisionnement alimentaire et la santé du secteur. Il aidera également à réduire les répercussions économiques associées à toute éclosion de maladie ultérieure et contribuera à la réouverture de marchés d'exportation si un incident survient. »

- Gerry Ritz, ministre fédéral de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire

« L'état de santé du cheptel porcin du Canada est excellent depuis de nombreuses années. La santé des animaux et l'état de préparation aux maladies animales exotiques sont les principales priorités de notre industrie; ces nouvelles mesures renforceront la capacité d'intervention de l'industrie en cas de future éclosion de maladie.  »

- Oliver Haan, président du comité de mise en œuvre de la traçabilité du Conseil canadien du porc

Liens connexes

Gazette du Canada

Traçabilité (Agence canadienne d'inspection des aliments)

Nouvelles de la santé animale de l'ACIA (compte Twitter)

Relations avec les médias

Relations avec les médias de l'ACIA
613-773-6600

Date de modification :