Confirmation de la présence de l’agrile du frêne dans le comté de Grey, en Ontario

Le 2 juillet 2013, Ottawa : L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de l'agrile du frêne dans le comté de Grey. Le ravageur a été découvert sur la route secondaire 4, au sud de Meaford, en Ontario.

Des interdictions de déplacement, qui empêchent le déplacement de tous les produits du frêne, comme les billes, les branches et les copeaux, ainsi que de toutes les essences de bois de chauffage provenant du lieu touché, seront mises en place. Les propriétaires fonciers seront avisés de ces restrictions. Une fois que les travaux d'enquête réalisés au cours de l'année seront terminés, on déterminera s'il faut prendre des mesures réglementaires supplémentaires.

La présence de l'agrile du frêne a maintenant été confirmée dans 31 comtés de l'Ontario ainsi que dans sept régions de la province de Québec. Bien qu'elle ne pose aucun risque pour la santé humaine, il s'agit d'un ravageur très destructeur. En effet, il a déjà tué des millions de frênes en Ontario, au Québec et aux États Unis, et il présente une menace économique et environnementale importante pour les régions urbaines et boisées de l'Amérique du Nord.

Le 1er avril 2014, l'Agence regroupera la majorité des zones réglementées en une seule grande zone en Ontario et au Québec. Celle ci englobera les autoroutes 400, 401, 416 et 417 en Ontario ainsi que les autoroutes 15, 20, 40 et 50 au Québec.

Cette approche est fondée sur les connaissances actuelles qu'a l'ACIA de la répartition de l'agrile du frêne. Elle permettra de ralentir plus efficacement la propagation de ce ravageur vers d'autres régions de ces provinces et le reste du Canada. Pour obtenir de plus amples renseignements sur cette décision, veuillez consulter le document sur la gestion des risques liés aux ravageurs (Régions réglementées à l'égard de l'agrile du frêne).

L'Agence poursuivra ses activités de surveillance, de réglementation, d'application de la loi et de communication à l'échelle du Canada, mais elle mettra principalement l'accent sur la périphérie de la grande région regroupée, où la présence de l'agrile du frêne n'a pas encore été décelée. On procèdera à la transition vers cette nouvelle approche pendant le reste de l'année 2013.

En outre, dans le cadre de la stratégie à long terme de lutte contre l'agrile du frêne, l'ACIA a approuvé la dissémination de deux espèces de guêpes sans aiguillon comme nouveaux agents de lutte biologique contre la propagation de l'agrile du frêne. Une de ces espèces de guêpes sans aiguillon, Tetrastichus planipennis, a été relâchée dans des zones restreintes du Sud Ouest de l'Ontario par Ressources naturelles Canada.

L'agrile du frêne peut se propager rapidement lorsque des personnes déplacent le bois infesté par ce ravageur. La population peut jouer un rôle clé dans la lutte contre la propagation de l'agrile du frêne en ne déplaçant pas de produits potentiellement infestés, dont le bois de chauffage, ni de produits du frêne, comme les billes, les branches, le matériel de pépinière, les copeaux ou tout autre type de bois de frêne.

L'ACIA continue de collaborer avec les gouvernements fédéral et provinciaux ainsi que les administrations municipales afin de ralentir la propagation de l'agrile du frêne. Il nous incombe à tous de protéger les forêts du Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, vous pouvez consulter le site Web de l'ACIA à l'adresse www.inspection.gc.ca/phytoravageurs ou composer le 1-866-463-6017.

-30-

Demandes de renseignements des médias

Agence canadienne d'inspection des aliments
Relations avec les médias : 613-773-6600

Date de modification :