Nouvelles mesures de protection de l'ACIA pour les zones non infestées par l'agrile du frêne au Canada

Le 13 juin 2013, Ottawa : L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) continue de protéger les arbres du Canada de l'agrile du frêne (AF) par la mise en œuvre de deux nouvelles mesures pour l'empêcher de se propager.

L'ACIA établit des zones réglementées qui limiteront le transport des produits du bois potentiellement infestés provenant des zones où l'on retrouve l'agrile du frêne. Le 1er avril 2014, l'Agence regroupera la majorité des zones réglementées en une seule grande zone située en Ontario et au Québec. Cette grande zone inclut les autoroutes 400, 401, 416 et 417 situées en Ontario et les autoroutes 15, 20, 40 et 50 situées au Québec.

Document de gestion du risque: - Régions réglementées à l'égard de l'agrile du frêne

Cette approche est fondée sur les connaissances actuelles de l'ACIA sur la répartition de l'agrile du frêne et ralentira de façon plus efficace la propagation de ce ravageur à d'autres parties de ces provinces et au reste du Canada.

L'Agence poursuivra ses activités de surveillance, de réglementation, d'application de la loi et de communication dans l'ensemble du pays, mais l'accent sera mis principalement en périphérie de la grande zone intégrée, là où l'agrile du frêne n'a pas encore été détecté.

« Selon l'aire de répartition prévue de ce ravageur et les consultations qui se sont déroulées auprès de nos intervenants, nous avons déterminé que l'agrandissement de la zone règlementée est le meilleur moyen d'utiliser les ressources de l'ACIA pour protéger les zones non infestées du Canada », dit Greg Wolff, agent principal de la protection des végétaux de l'ACIA.

De plus, dans le cadre de notre stratégie à long terme visant à gérer l'agrile du frêne, l'ACIA a approuvé l'utilisation de deux types de guêpes sans aiguillon comme nouveaux agents de lutte biologique contre la propagation de l'agrile du frêne. Une de ces guêpes sans aiguillon, Tetrastichus planipennisi, a déjà été relâchée dans des zones restreintes du sud-ouest de l'Ontario par Ressources naturelles Canada.

Questions et réponses: Des guêpes comme agents de lutte biologique pour l'agrile du frêne

« L'approbation des agents de lutte biologique contre l'agrile du frêne permettrait de ralentir sa propagation au fil du temps. Bien qu'il faille un certain temps pour bâtir une population de guêpes suffisante et pour évaluer son efficacité, nous devons adopter une vision à long terme pour gérer la situation de l'agrile du frêne, » dit M. Wolff.

L'ACIA continue de mobiliser activement ses intervenants, y compris les municipalités, les provinces de l'Ontario, du Québec et du Manitoba et les partenaires fédéraux afin d'évaluer et de sélectionner la meilleure méthode de gestion de l'agrile du frêne. Au fur et à mesure de l'évolution de la situation, l'ACIA continuera à examiner son approche et sa gestion de ce ravageur.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements :

Agence canadienne d'inspection des aliments
Relations avec les médias : 613-773-6600

Date de modification :