Tous les échantillons de produits à base de lait et de soja soumis au dépistage de la mélamine ont été déclarés propres à la consommation humaine

Le 18 avril 2013, Ottawa : Une étude publiée aujourd'hui par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a conclu que cent pourcent des échantillons de produits à base de lait et de soja soumis au dépistage de la mélamine étaient propres à la consommation humaine.

L'ACIA a analysé 590 échantillons (302 à base de lait et 288 à base de soja) de produits canadiens et importés, recueillis dans onze villes canadiennes en 2010-2011. Cent pourcent des résultats de cette enquête ciblée étaient bien en dessous de la norme provisoire de Santé Canada sur la mélamine, soit 2,5 parties par million (ppm) pour les aliments contenant du lait ou des ingrédients dérivés du lait. Aucun des échantillons de lait maternisé ou de céréales pour bébé n'était positif au test de détection de la mélamine. Il n'y a eu aucun rappel.

En plus du lait maternisé et des céréales pour bébé (poudres), les échantillons à base de lait qui ont été analysés comprenaient des boissons réfrigérées, des bonbons, des fromages, des laits condensés, des crèmes (réfrigérées, prêtes à servir), du lait (deux pourcent, évaporé), des préparations pour boissons instantanées, du yogourt et des sauces. Ceux à base de soja comprenaient des boissons au soja réfrigérées et non réfrigérées, des fromages, des crèmes, du lait de soja, des sauces de soja, du tofu, des produits alimentaires contenant de la farine de soja, des yogourts et des collations.

La mélamine est une substance chimique de synthèse utilisée à diverses fins industrielles et commerciales. Elle ne se trouve pas naturellement dans l'environnement ni dans la nourriture, et son utilisation dans les aliments est par ailleurs interdite. Toutefois, il arrive qu'elle s'y retrouve en faible concentration ne présentant pas de risque pour la santé humaine, en raison de ses utilisations industrielles, notamment comme engrais ou comme sous-produit de l'usage de certains pesticides.

L'ACIA procède fréquemment à des analyses ciblées de divers produits alimentaires afin de vérifier s'ils présentent des dangers particuliers et de déterminer s'ils pourraient présenter un risque pour la santé des consommateurs. Si l'on constate qu'un produit présente un risque pour la santé humaine, un avis de rappel est immédiatement diffusé.

- 30 -

Demandes de renseignements des médias

Agence canadienne d'inspection des aliments
Relations avec les médias : 613-773-6600

Date de modification :